Français English

پارسی Parsi

Même le Pape n’est pas libre de s’exprimer !?

Quand on terrorise le guide de plus de deux milliards de chrétiens

David ABBASI  Siyavash AWESTA

Quand on oblige la première personnalité de la chrétienté mondiale à présenter ses excuses.

Si, jour après jour, on cède face au terrorisme islamique, les civilisations occidentales finiront de la même manière que les Perses, les Egyptiens, les Berbères etc…

Tous les actes terroristes, physiques ou non, ont pour but unique d’effrayer les gens pour que ces derniers n’ouvrent pas certains dossiers, ne mettent pas au premier plan des sujets tabous ou encore ne critiquent pas certaines idéologies critiquables.

Depuis 14 siècles jusqu’à ce jour, les grands empires sont tombés aux mains d’une idéologie violente dont la finalité était la conquête et la conversion religieuse.

Suite à l’unification des tribus arabes, l’islamisation de la péninsule d’Arabie et l’étouffement des villages et tribus juives ou chrétiennes, l’Islam est sorti de ses frontières pour conquérir le monde. Chaque jour, l’Islam détruisait et prenait la place de grands empires…

Si la destruction de la civilisation perse, nord-africaine, berbère, éthiopienne, égyptienne, phénicienne, romaine (Istanbul d’aujourd’hui) … s’est produite dans les premiers siècles de la création de l’Islam, à l’époque contemporaine nous avons été témoins de la destruction de deux grands empires par un Islam politique et Djihadiste :

Tout d’abords, l’empire de l’Union Soviétique qui a été étouffé dans un combat en Afghanistan et l’empire du Shah d’Iran, qui suite à la révolution islamique, a laissé sa place à un pouvoir islamique qui fait souffrir jusqu’à aujourd’hui le monde civilisé et les musulmans à cause d’ambitions expansionnistes.

Ce que Benoît XVI a déclaré dans son dernier discours sur l’Islam était une vérité historique :

"Le dialogue repose sur tout le concept de la foi décrit dans la Bible et le Coran et porte en particulier sur les images de Dieu et de l'homme, tout en revenant nécessairement sans cesse sur le rapport entre ce qu'on appelle les "trois lois" : l'Ancien Testament, le Nouveau Testament et le Coran.

Dans ce discours, je voudrais seulement aborder un point -plutôt marginal dans le dialogue- qui m'a captivé, en rapport avec le thème de la foi et de la raison, et qui me sert de point de départ pour mes réflexions sur ce thème. Dans la septième Controverse éditée par le professeur Khoury, l'empereur aborde le thème du Jihad. L'empereur devait savoir que la sourate 2-256 dit : 'Il n'est nulle contrainte en matière de foi' -selon les spécialistes, c'est l'une des premières sourates, datant de l'époque où Mahomet était encore sans pouvoir et menacé.

Mais l'empereur connaissait aussi naturellement les commandements sur la Guerre sainte contenus (...) dans le Coran. Sans s'attarder sur des détails, comme la différence de traitement entre les "croyants" et les "infidèles", il pose à son interlocuteur, d'une manière étonnamment abrupte pour nous, la question centrale du rapport entre religion et violence."Il lui dit : 'Montre-moi donc ce que Mahomet a apporté de nouveau. Tu ne trouveras que des choses mauvaises et inhumaines, comme le droit de défendre par l'épée la foi qu'il prêchait'.

"L'empereur, après avoir tenu des propos si forts, explique ensuite en détails pourquoi il est absurde de diffuser la foi par la violence. Une telle violence est contraire à la nature de Dieu et à la nature de l'âme : "Dieu n'aime pas le sang et agir de manière déraisonnable est contraire à la nature de Dieu. La foi est le fruit de l'âme et non du corps. Celui qui veut donc conduire quelqu'un vers la foi doit être capable de parler bien et de penser juste, et non de violence et de menace... Pour convaincre une âme raisonnable, on n'a pas besoin de son bras, ni d'armes, ni d'un quelconque moyen par lequel on peut menacer quelqu'un de mort ..'. 

La phrase décisive dans cette argumentation contre la conversion par la violence, c'est : 'Agir de manière déraisonnable est contraire à la nature de Dieu'. L'éditeur, Théodore Khoury, commente à ce propos: pour l'empereur, un Byzantin éduqué dans la philosophie grecque, cette phrase est évidente. En revanche, pour la doctrine musulmane, Dieu est absolument transcendant. Sa volonté n'est liée à aucune de nos catégories, pas même celle de la raison. Khoury cite à ce propos un travail du célèbre islamologue français Arnaldez (ndlr : décédé en avril dernier), qui souligne que Ibn Hazm (ndlr : un théologien musulman des Xe et XIe siècles) est allé jusqu'à expliquer que Dieu n'est même pas lié par sa propre parole, que rien ne l'oblige à nous révéler la vérité. S'il le souhaitait, l'homme devrait même se livrer à l'idolâtrie".

Comme nous l’avons écrit il y a déjà 27 ans en Iran dans notre journal, ERCHAD, premier journal interdit en Iran, dés le départ l’Islam avait l’idée et le but de conquérir et convertir le monde.

Le Djihad a toujours été l’arme fondamentale de l’Islam. Au commencement, les actes terroristes étaient commis à l’encontre des femmes poètes et des guerriers bédouins qui étaient contre l’Islam expansionniste.

Dans la langue arabe, pour exprimer la terreur , on utilise le mot « ERHAB » et le mot « ERHABI » signifie terroriste. Ce mot-là a été utilisé dans le Coran, verset 60 de la sourate 8, qui demande à ses fidèles de se préparer afin de terroriser l’ennemi. Voici le verset exact :

« Et préparez (pour lutter) contre eux tout ce que vous pouvez comme force comme cavalerie équipée, afin de terroriser l’ennemi d’Allah et le vôtre, et d’autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu’Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d’Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés. »

Pourquoi devons-nous toujours céder aux chantages et aux violences à chaque fois qu’une vérité sur l’Islam est citée par qui que ce soit ?

Dans l’histoire de l’Islam, plusieurs savants berbères, éthiopiens, égyptiens, libanais, perses ont été exécutés et assassinés pour avoir dit la vérité sur l’Islam politique et djihadiste.

Aujourd’hui, devant les progrès informatiques des satellites, nous sommes toujours obligés de nous plier devant les actes terroristes de certaines personnes qui manifestent n’importe où dans le monde avec des idées politiques pour étouffer la liberté d’expression même s’il s’agit du Pape !!?   

Le plus triste est qu’aucun chef musulman n’ose dire que le Pape est libre de s’exprimer ou de citer une anecdote historique.

Pourtant après la renaissance et surtout le Moyen-Âge, nous avons été les témoins de nombreuses critiques envers le christianisme et le judaïsme de la part de l’Islam (même dans le Coran et dans la première histoire du prophète de l’Islam, l’ancien et nouveau testament a été critiqué et certains principes des judéo-chrétiens ont été niés !!). Cependant, il n’y a jamais eu cette peur et ses attaques contre eux contrairement à aujourd’hui avec l’Islam politique et djihadiste qui ne tolère aucunes critiques ou débats sur beaucoup de sujets et versets du Coran qui n’ont jamais été acceptés par les grands savants musulmans( Nous avons parlé largement de tout cela dans nos livres).

Si un débat libre sans censure et sans terreur n’est pas ouvert pour critiquer l’Islam politique et djihadiste comme l’ont fait plusieurs savants musulmans qui ont donné leur vie, la civilisation occidentale et les précédentes céderont leur place à un Islam violent comme celui de Zarqaoui, Ben Laden, Abou Sayyaf ou Khomeiny…

Malgré certaines critiques que l’on peut avoir concernant leurs idées relatives au Petro-dollar, les Américains ont réussi à sortir cet Islam djihadiste de leur pays et à le combattre chez les musulmans-même (Afghanistan, Irak…).

Les Américains n’ont pas eu cette peur de parler d’Islam terroriste, nazi, djihadiste alors qu’en Europe on n’arrive pas à faire face en force à ce danger qui existe toujours.

En France, la culture et la civilisation des Gaulois depuis des siècles a choisi un nom pour le prophète de l’Islam qui signifie beaucoup de chose !!!

Le nom du prophète de l’Islam est Mohammad en arabe, Muhammah en anglais alors qu’en français on utilise toujours Mahomet qui a une signification négative « non loué » et qui est restée dans la littérature française depuis très longtemps (peut-être depuis l’arrivée des Musulmans à Poitiers) jusqu’à ce jour.

Certains historiens ignorants prétendent que Mahomet découle de la langue turque, ce qui est faux car les Turcs disent Mohamet. Mahomet est une expression utilisée uniquement par la France, seul pays laïc en Europe. 

 

Quelques ouvrages de David ABBASI disponible en français :

 

« Femmes et Guerres en Islam politique » écrit par David ABBASI avec une préface de Maître Henri Caillavet. Commandez par écri

t au prix exceptionnel jusqu’à septembre 2006 : 15€ (frais d’envoi compris)

 

Dernier livre de David ABBASI : 

«  Les Deux faces de l’Islam ou La vérité sur l’Islam !! »

Une recherche historique de contradictions et de points critiques dans l’Islam et le Coran.

Plusieurs périodes de l’Islam et plusieurs personnalités de son prophète… Prix : 45€

 

« Perse, 7000 ans de civilisations en 3 langues »

 (anglais, français, persan) Un échantillon de culture, civilisation, art, pensée,

poésie et tourisme persan   Prix de chaque : 20€

 

« Parler persan en 10 jours »

Un manuel accompagné d’un CD pour parler persan très rapidement Prix : 15€

Ecoutez les émissions de Mr ABBASI tous les mardis de 14h à 16h et tous les derniers samedis de chaque mois de 23h à 6h sur 95.2FM et www.icietmaintenant.com

Et ses émissions télévisuelles diffusées par satellite  dans le monde entier.

 

Pour plus d’informations : 

www.mehrtv.com    www.avairan.com     www.awesta.fr

 

 

 

Français English

پارسی Parsi