Mohammad et son Voyage vers l’espace

اثر سياوش اوستا" حسن عباسی   ABBASI David Hassan Siyavash AWESTA

English
پارسی Parsi
Français

 
   
Biographie سرگذشت او
Liste des livres écrits par ABBASI آخرين مقاله

Photos

آريا هفت هزار
 Order جوايز و نشانها

Contact

نيايشهای اوستائی
Parution سالنامه ۷۰۲۷ آريايی
Dialog history!! تلويزيون مهر
ABOUT AN ABORTED CANDIDACY کيهان جهانِی
Decoration, Distingtion نامهاي تازي
Mehr TV نفوذ انديشه ها
Radio Ava Iran شريعتی دروغ بزرگ
Shahre Farang منم آن فرح زيبا
Institut L.E.P خيام و اين جهان فرسوده
Kayhan Jahani آئين اوستا
Persian 7000 years civilizations حافظ رندشيراز
Khayyam and this worm out world کتابهای جنجالی
Femmes et Guerres en Islam Politique! ديدار در پاريس
I dreamed of God:he was crying like a baby

ترور در پاريس

  جوايز و نشانها
Contact & Order شهرفرنگ
ليست آثار برای سفارش کتابهای جنجالی
عکسهای  جوانی سلام سياسی
عکس با ياران جهانی گالری فتو
حساب بانکی  
تماس با ما حسن عباسی قلابی
 

Mohammad et son Voyage vers l’espace

Un jour, MOHAMMAD informa ses fidèles qu’il avait effectué un voyage spatial la nuit dernière.

DOLDOL, son cheval ailé préféré était son vaisseau. L’ange GABRIEL est venu le voir pour l’informer qu’ALLAH l’invitait à visiter le ciel à sept étages.

Il monta sur son cheval et à chaque étage, il était guidé par ALLAH lui-même et l’ange GABRIEL. Dans ce voyage, il visitait le paradis, l’enfer et l’espace où se trouvait les personnes placées en file d’attente pour entrer soit au paradis ou en enfer.
Jusqu’au 6ème étage, l’ange GABRIEL accompagna MOHAMMAD mais dans le 7ème, il ne pouvait pas s’y rendre car il risquait de se brûler les ailes.
L’ange GABRIEL dit à MOHAMMAD : « Je te laisse ici entre les mains d’ALLAH où je n’ai pas l’accès. »

Durant ce voyage, MOHAMMAD rendu visite à :

ADAM sans EVE, au premier étage.

YAH-YA et JESUS, au second.

Le très beau JOSEPH (mais la femme du pharaon, ZOLEKHA n’était pas là) au troisième étage.

Dans le quatrième étage, l’ange GABRIEL lui présente Mr ADRIS.

Au cinquième, AARON.

Au sixième et avant dernier étage, il fait la connaissance de MOISE.

Il faut rappeler qu’à chacune de ses rencontres, MOHAMMAD découvrait les personnages.

Enfin, au septième étage, il tomba nez à nez avec ABRAHAM et visita le paradis. Là-bas, il trouva une rivière de lait qui avait le goût de miel et la terre n’était que parfum.

Lors de sa rencontre avec ALLAH, MOHAMMAD se vit imposer 50 prières par jour pour lui et son peuple. Il accepta.

En retournant sur Terre, au moment de dire adieu à MOISE, ce dernier lui demanda ce qu’ALLAH lui avait imposé. Il répondit, 50 prières par jours.

MOISE lui signifia que c’était beaucoup trop et qu’il devait retourner voir ALLAH et lui demander de réduire le nombre de prières.

MOHAMMAD s’exécuta et à son retour, ALLAH lui avait retiré 10 prières.

Pas assez pour MOISE qui lui dit d’aller voir de nouveau ALLAH.

MOHAMMAD y alla à cinq reprises et obtenait 5 prières par jour.

MOISE continua à le pousser.

MOHAMMAD lui répondit que cela suffisait et qu’il n’y retournerait plus. Il continua : « ALLAH qui ne change jamais d’avis m’a baissé de dix fois le nombre réel de prières à faire alors je ne le dérangerais plus.

 

Dans le Coran et plus précisément dans la sourate 17 dont le titre AL-ASSRA signifie, un voyage nocturne vers l’espace, on lit :

 

(Sourate 17 AL-ISRA (LE VOYAGE NOCTURNE) 111 versets Pré-Hégire)

 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa (Jérusalem) dont Nous avons béni l'alentours, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant.

2. Et Nous avions donné à Moïse le Livre dont Nous avions fait un guide pour les Enfants d'Israël : «Ne prenez pas de protecteur en dehors de Moi».

3. [Ô vous], les descendants de ceux que Nous avons transportés dans l'arche avec Noé. Celui-ci était vraiment un serviteur fort reconnaissant.

4. Nous avions décrété pour les Enfants d'Israël, (et annoncé) dans le Livre : «Par deux fois vous sèmerez la corruption sur terre et vous allez transgresser d'une façon excessive».

5. Lorsque vint l'accomplissement de la première de ces deux [prédictions,] Nous envoyâmes contre vous certains de Nos serviteurs doués d'une force terrible, qui pénétrèrent à l'intérieur des demeures. Et la prédiction fut accomplie.

6. Ensuite, Nous vous donnâmes la revanche sur eux; et Nous vous renforçâmes en biens et en enfants. Et Nous vous fîmes [un peuple] plus nombreux :

7. «Si vous faites le bien, vous le faites à vous-mêmes; et si vous faites le mal, vous le faites à vous [aussi]». Puis, quand vint la dernière [prédiction,] ce fut pour qu'ils affligent vos visages et entrent dans la Mosquée comme ils y étaient entrés la première fois, et pour qu'ils détruisent complètement ce dont ils se sont emparés.

8. Il se peut que votre Seigneur vous fasse miséricorde. Mais si vous récidivez, Nous récidiverons. Et Nous avons assigné l'Enfer comme camp de détention aux infidèles.

9. Certes, ce Coran guide vers ce qu'il y a de plus droit, et il annonce aux croyants qui font de bonnes œuvres qu'ils auront une grande récompense,

10. et à ceux qui ne croient pas en l'au-delà, que Nous leur avons préparé un châtiment douloureux.

11. L'homme appelle  le mal comme il appelle le bien, car l'homme est très hâtif.

12. Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes, et Nous avons effacé le signe de la nuit, tandis que Nous avons rendu visible le signe du jour, pour que vous recherchiez des grâces de votre Seigneur, et que vous sachiez le nombre des années et le calcul du temps. Et Nous avons expliqué toute chose d'une manière détaillée.

13. Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé :

14. «Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable».

De la folie à la prédication

Comme il l’avait dit à plusieurs reprises et nous pouvons le constater dans le Coran, MOHAMMAD n’aimait pas les poètes et la poésie.

Pourtant à l’époque, dans la péninsule d’Arabie, la première richesse des intellectuels était la poésie.

Il y avait une sorte de Highpark de Londres où tous les vendredis, la population se rendait. C’était un bazar nommé AKKAZ où l’on pouvait y lire des poèmes, donner des discours ou tout simplement écouter.

Parmi les présentateurs, MOHAMMAD en appréciait un tout particulièrement du fait de ses bons discours…….

Mais la poésie n’était pas son domaine de prédilection et il n’était pas un très bon orateur.

Il préférait donc devenir le Docteur MOHAMMAD ou plus précisément MADJNOUN.

Un MADJNOUN soignait les personnes atteintes d’épilepsie ou celles qui étaient possédées par les démons.

KHADIJEH qui était une femme croyante et religieuse n’aimait pas que son mari exerce l’ambition de MADJNOUN et avoir des pensées ou des contacts avec les démons.

Mais plusieurs fois, MOHAMMAD était pris d’une fièvre avec un mal de tête énorme.

Dans le Coran, à plusieurs reprises, il était indiqué que les gens prétendaient que MOHAMMAD était un MADJNOUN :

Sourate 68 AL-QALAM (LA PLUME)

 

51. Peu s'en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent le Coran, ils disent : «Il est certes fou (MADJNOUN) ! ».

Sourate 37 SAFFAT (Les RANGÉES)

36. et disaient : «Allons-nous abandonner nos divinités pour un poète fou ? »

 

Sourate 44 AD-DUKHAN (LA FUMEE)

 

14. Puis ils s'en détournèrent en disant : «C'est un homme instruit MADJNOUN [par d'autres], un possédé».

 

Sourate 12 YUSUF (JOSEPH)

 

3. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans le Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs .

 

 

Un jour, comme on peut le trouver dans le Coran, on décide qu’il abandonne l’idée de MADJNOUN et qu’il devient avertisseur.

 

(Sourate 74 AL-MUDDATTIR (LE REVÊTU D'UN MANTEAU) 56 versets Pré-Hégire

 

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Ô, toi (Muhammad) ! Le revêtu d'un manteau !

2. Lève-toi et avertis.

3. Et de ton Seigneur, célèbre la grandeur.

4. Et tes vêtements, purifie-les.

5. Et de tout péché, écarte-toi.

6. Et ne donne pas dans le but de recevoir davantage.

7. Et pour ton Seigneur, endure.

8. Quand on sonnera du Clairon,

9. alors, ce jour-là sera un jour difficile,

10. pas facile pour les mécréants.

11. Laisse-Moi avec celui que J'ai créé seul,

12. et à qui J'ai donné des biens étendus,

13. et des enfants qui lui tiennent toujours compagnie,

14. pour qui aussi J'ai aplani toutes difficultés.

15. Cependant, il convoite [de Moi] que Je lui donne davantage.

16. Pas du tout ! Car il reniait nos versets (le Coran) avec entêtement.

17. Je vais le contraindre à gravir une pente.

18. Il a réfléchi. Et il a décidé.

19. Qu'il périsse ! Comme il a décidé !

20. Encore une fois, qu'il périsse; comme il a décidé !

21. Ensuite, il a regardé.

22. Et il s'est renfrogné et a durci son visage.

23. Ensuite il a tourné le dos et s'est enflé d'orgueil.

24. Puis il a dit : «Ceci (le Coran) n'est que magie apprise

25. ce n'est là que la parole d'un humain».

26. Je vais le brûler dans le Feu intense (Saqar).

27. Et qui te dira ce qu'est Saqar ?

28. Il ne laisse rien et n'épargne rien

Alors que KHADIJEH essaie d’éloigner MOHAMMAD de la pensée des extraterrestres, démons et MADJNOUN, elle le présente à son oncle, un cardinal en Arabie, résidant à La MECQUE.

Il formera MOHAMMAD au christianisme.

MOHAMMAD niera l’activité de MADJNOUN officiellement avec le verset 51 de la sourate 68 nommée AL-GHALAM (La plume) : « Peu s’en faut que ceux qui mécroient ne te transpercent par leurs regards, quand ils entendent la parole, ils disent : « Il est certes MADJNOUN ! »

citer des extraits du livre, L'islam top secret!! Regard Critique Sur l’Islam ! : ABBASI David Hassan, Siyavash AWESTA