FEMMES et GUERRES en ISLAM POLITIQUE  

 David Hassan ABBASI

Siyavash AWESTA

Home

SUITE

order

ISLAM POLITIQUE et Protestantisme Islamique !!

  PREFACE : Henri CAILLAVET

PREFACE ……………………………   

ISLAM POLITIQUE !!…………………..…..…..   

L’HISTOIRE DE L’ISLAM………………….……. 

LES GHAZVA OU GUERRES SAINTES DU PROPHETE DE L’ISLAM……

LE MOT « TUER » DANS L’ISLAM……..…

CONTRADICTION DANS LE CORAN………

LES AUTRES VERSETS CONCERNANT LES MASSACRES ET TUERIES GHETAL La femme en Islam…sans commentaire .

Epouser deux, trois ou quatre femmes !!  .

Femme moitié d’homme !!!…… ……… 

Les femmes dans vos maisons!!….

Le Prophète de l’Islam a commis plusieurs fautes Que même le Coran mentionne !!

Monsieur le prophète !! Ca suffit !!…………………………….…

Vins en islam !!… …………

Quand il s’agit de paradis !!! le vin est autorisé !!…… …

ANNULATION DES VERSETS CORANIQUES……………..……

Clergé en Islam………….…………

LE  SHIISME……………………

IMAM, que veut dire Imam ?………

LES ABBASSIDES ( VIII° - XI° ) Siècle……………………………...

I-Le rôle des premiers califes……..

Mu’tazilisme contre orthodoxie….

Le vizir. L’administration. L’armée…

Vie intellectuelle et artistique………………

Les sciences………………………………

Protestantisme islamique………………………

Combien y a t’il d’Islam ?… …………

Combien y a t’il d’Islam ?…… … …

« L’Islam orthodoxe »……… ………

« L’Islam catholique » ………………

La troisième solution…………………  

Le Prophète et le Coran intouchables ? …

Le Coran : Paroles de Dieu ou de Mohammad !! 

Conseil en islam !!…… …….………… 

PREFACE

Cet important ouvrage de David ABBASI instruit et questionne. Mais il a aussi le mérite d’éclairer la personnalité de l’auteur, esprit lucide et critique, s’efforçant toujours de jouxter au plus près, l’objectivité sur les religions.

En tant qu’Islamologue laïc, il aborde plusieurs thèmes sur l’Islam. Il ose savoir pour oser comprendre.

Je garde en mémoire « Les Secrets de l’Islam ». Il y évoque les paroles du Prophète qui, rassemblées après sa mort, formeront la trame du Coran. Il n’hésite pas non plus à rappeler les plusieurs amoureuses du Prophète ce qui justifie, explique la polygamie.

Dans «  Femmes et Guerres en  Islam politique », Monsieur David ABBASI poursuit des recherches profondes. Il nous fait découvrir ainsi que l’intégrisme, la foi absolue cherche aussi à s’emparer du Pouvoir ; au besoin, par la violence, par la force. Sur cela il démontre que les guerres menées par le Prophète se confondaient avec l’avidité du Pouvoir et de la richesse.

Avec probité, l’auteur n’hésite pas à souligner que le Coran parle beaucoup de « tuer » d’où les intolérances et les cruautés accomplies tout au long des siècles contre les infideles et contre ceux qui ne croient pas au jugement dernier.

 

Au fil de l’écriture, surgissent alors les contradictions, les oppositions inéluctables entre l’Islam et les religions des Juifs et des Chrétiens, sans évoquer la haine morale envers les agnostiques et les athées.

 

Monsieur David ABBASI n’esquive pas la difficulté majeure du rôle de la Femme dans le société Islamique, notament sa maltraitance…et le port du voile !

Il met donc en relief sa condition de mineure perpétuelle.

 

Avec talent, l’écrivain nous explique l’opposition du Schisme – terme inventé par les Iraniens – et la disparition d’Ali, le gendre de Mahomet. C’est ainsi, par l’action surprenante « de celui qui est devant, celui qui gère en prière » en d’autres termes, les Imams, que les Schismes prendront leur envol au grand damn de la logique et de la foi.

 

En quelques mots, j’écrirai que ce livre sérieux, probe, dense nous fait mieux appréhender les diverses facettes de l’Islam ou celles de la dynastie abbusive,à celles de nos jours avec ses soubressauts ou ses rayonnements des Turcs Saldjonkides à ceux des grands mathématiciens et savants du moyen-âge occidental.

 

De façon cursive, avant de conclure, Monsieur David ABBASI monumente ses réflexions sur « les Religieux » savoir, par exemple, le rapprochement des Orthodoxes avec le Pouvoir, les tentatives des Catholiques pour imposer leur loi, celles des Protestants admettant l’esprit critique. Tache oh combien difficile, exigeant tout à la fois persévérance et courage.

 

Oui cet ouvrage est ouvert sur le grand vent de la liberté de pensée et de conscience.

Sa lecture enrichit.

  Henri CAILLAVET

Sénateur, Ministre

 

 

 

 

 

 

ISLAM POLITIQUE

 

     Chaque fois, que vous voulez traiter avec quelqu’un, ou que vous voulez faire la guerre contre quelqu’un ou quelque chose, vous devez le connaître. Si vous ne le connaissez pas, vous êtes perdant. Aujourd’hui dans notre monde, quatorze siècles après l’arrivée de l’Islam, nous pouvons constater qu’après toutes ces années, il y a toujours eu deux Islam qui ont existé : un Islam politique et un Islam individuel, personnel, qui demeure dans le cœur des gens.

 

L’Islam politique est un Islam qui essaie toujours de prendre le pouvoir. Quand vous essayez de prendre le pouvoir, vous devenez un politicien, et dans la politique, tout est permis. Vous essayez donc de tout faire pour gagner votre cause. Pendant des siècles, on ne connaissait pas bien l’Islam. Aujourd’hui, un danger s’y profile, et ce comme dans n’importe quelle religion lorsqu’elle devient politique. Pourquoi un danger se profile ? Parce que dans les religions, les gens, c’est à dire les masses, ne représentent rien. Tout est symbolisé autour de cette religion et de son Dieu que l’on ne voit pas, que l’on ne peut pas toucher ni contacter. Mais par contre, il a des représentants qui peuvent discuter, parler, donner des ordres. Ces représentants que l’on appelle le Clergé, les Ayatollahs ou les Imams dans l’islam, dès qu’ils entrent dans le domaine politique, en profitant du poste qu’ils ont, poste de « gardien de la religion », voilà le danger . Dans l’histoire de l’humanité, il en a toujours été ainsi. Il ne faut pas oublier que de temps en temps, il y avait certains savants ou intellectuels que ce soit dans l’islam, le christianisme ou le judaïsme, qui étaient comme des professeurs à l’université. C’est à dire qu’ils étaient des maîtres ou des savants qui connaissaient l’Islam comme les professeurs de mathématiques ou de philosophie d’aujourd’hui. Nous n’allons parler ici que de l’Islam, mais si un jour nous sommes amenés à parler d’un autre phénomène, d’une autre religion, nous le ferons aussi. Mais parce qu’actuellement, dans le monde entier, on ne parle que de cela, traitons de ce choc de civilisation, de cette guerre déclarée à l’Islam.

Les américains ne connaissent pas l’Islam, alors ils ont déclaré une guerre contre l’Islam intégriste musulman ou l’islamisme intégriste ou quel que soit le nom que vous voulez lui donner, moi je le nomme « Islam politique ». Et cela est dangereux. Pourquoi ? Parce qu’ils ne connaissent pas cet Islam, ils sont loin des pays musulmans et ce sont les musulmans eux mêmes et les autres pays qui vont payer cette note qui est assez énorme.

 

Alors parmi les savants musulmans, il y avait de grands intellectuels comme AVICENNE, Omar KHAYYAM, FARABI, GHAZALI, RAZI, SOHRAVARDI… Ces gens là étaient des savants mais ne faisaient pas partie du Clergé ni des gardiens de la religion. Ces gens là étaient des philosophes, des médecins, des mathématiciens juste d’identité musulmane. C’était différent d’avoir l’identité musulmane en étant médecin que de faire partie de ceux qui prétendent être les portes paroles de l’Islam. Ceux-ci se permettent tout au nom de l’Islam, au nom de Dieu. C’est là que le danger commence. Comment ? Ces gens qui se prétendent porte parole de l’Islam disent que l’Islam a pris le pouvoir politique, et ils ont raison. Alors ils vont faire la même chose que le prophète de l’Islam avait fait à l’époque. C’est pour cela qu’avant que personne ne s’emporte, j’insiste en précisant que cette histoire, je la dresse pour pouvoir réagir contre cette guerre déclarée contre l’Islam. Pour permettre à un Islam laïque de sortir de l’Islam politique d’aujourd’hui qui existe sous forme de propagande dans le monde entier.

 

L’HISTOIRE DE L’ISLAM

 

      Avant tout, il faut savoir comment l’histoire de l’Islam a commencé. Au départ, le prophète de l’Islam, lorsqu’il vivait en ville avec sa famille et ses amis, a eu envie de devenir poète. Khadijeh, sa femme refusa qu’il devienne poète. Il devint alors médecin, ce qu’on appelait  à l’époque « madjnoun ». Lorsque les gens devenaient fous, la personne qui les soignait en faisant sortir le djiin était appelé le madjnoun. Il exerça ce métier pendant un certain temps, cela ne marcha pas alors il décida d’arrêter. Tout cela est écrit dans l’histoire, moi comme historien je ne fais que raconter. Vous pouvez le lire vous-même dans l’histoire. Ce n’est pas la peine d’aller à l’université pour cela, vous pouvez aller dans une bibliothèque, comme par exemple la Bibliothèque Nationale, trouver des livres d’histoire de IBN HICHAM ou TABARI. Il y a plus d’une vingtaine de volumes, vous pouvez tout trouver dedans.

 

Ensuite, il devint représentant des chrétiens, et l’oncle de sa femme, qui était déjà représentant des chrétiens à La Mecque, avec qui il eut des contacts, ne marcha pas. Dans la ville de Yassreb, nommé Médine aujourd’hui, il y eut des conflits entres les tribus juives. Les gens décidèrent d’aller voir Mohammad, disant que c’est une personne qui se prétend prophète, afin qu’il les aide à unifier leur ville. Dès que Mohammad arriva, accompagné de ses amis et qu’il s’installa à Yassreb dont il changea le nom en Médine, il commença à déclarer sa religion au nom de l’Islam et regroupa des fidèles autour de lui. Il commença à négocier avec des tribus qui se trouvaient autour de lui, dont certaines étaient des pirates et des voleurs. Il essaya donc d’établir des contacts et des accords avec eux pour pouvoir vivre tranquillement là-bas et élargir son pouvoir. Après presque deux ans, ils n’eurent plus d’argent car beaucoup ont quitté leur ville, La Mecque, pour aller à Médine (Yassreb). Ils travaillèrent dur pour les autres, par manque d’argent. Ils se dirent alors qu’il fallait faire quelque chose et commencèrent donc à attaquer les caravanes de Koraïchites dont la famille vivait à La Mecque. C’est ici que les guerres du prophète d’Islam commencèrent.

 

LES GHAZVA OU GUERRES SAINTES DU PROPHETE DE L’ISLAM

 

      Le synonyme de Ghazva est « attaque » ou « piège pour gagner de l’argent » ou « l’expédition pour gagner de l’argent » ou « pillage ». Ce qu’il gagnait grâce a ces Ghazva était appelé « Ghanimat » ce qui signifie « profit » ou « butin ». Le prophète de l’Islam fit 63 attaques en tout. Parmi celles-ci, deux ou trois étaient de la défense, le reste était des attaques, commencées par lui-même. Suite à cela, il gagna beaucoup d’argent en attaquant toutes ces tribus et tuant en même temps tous les non-fidèles. Sa première attaque fut nommée Badr. Il envoya un groupe pour attaquer des caravanes de Koraïchites qui allaient vers la Syrie, mais ces caravanes prirent la fuite et il n’eut pas le temps de les attaquer. Le chef de ces caravanes était Abu Sufyan, le cousin du prophète de l’Islam. Lorsque Abu Sufyan rentra de Syrie vers l’Arabie avec ses caravanes, le prophète de l’Islam prépara une nouvelle attaque contre cette caravane. Abu Sufyan prit donc contact avec sa tribu qui amena des gens avec eux pour pouvoir sauver cette caravane. Mais le prophète de l’Islam attaqua tout de même cette caravane et une partie des chefs de tribu de Koraïchites furent tués dans cette attaque et le butin resta entre les mains du prophète de l’Islam.

Concernant cette Ghazva, le Coran, dans le verset 42 de la Sourate Anfal, parle de cette attaque nommée la guerre « Fi-Sabil-Allah » c’est à dire la guerre dans le chemin de Dieu : Allah. Cela veut dire que cette attaque était une guerre Fi-Sabil-Allah. Après cette guerre, il gagna beaucoup d’argent qui fut distribué parmi les fidèles du prophète de l’Islam. C’était la première grande guerre, car avant celle-ci, il n’y avait eu que de petites attaques, de petites Ghazva que l’on ne comptait pas. Après cela, le Koraïchite fut fâché et dit qu’il ne fallait pas laisser Mohammad faire cela. Il pensa qu’il pouvait faire la guerre contre lui, le tuer et reprendre tout ce qu’il leur avait pris. C’est ainsi que la deuxième grande guerre se prépara, Quoriche (la tribu de Mohammad) mit en place plusieurs centaines de personnes et alla vers Mohammad pour faire la guerre. Cette guerre nommée Ohod fut perdue par les soldats de Mohammad, lui même fut blessé et beaucoup furent tués, et son oncle Hamseh qui était un grand guerrier fut coupé en morceaux. Après cela, le prophète de l’Islam ne pouvait plus faire la guerre avec les membres de sa famille et commença donc à faire la guerre contre les autres tribus qui se trouvaient autour de lui, dont les juifs pour gagner de l’argent et élargir son domaine de pouvoir. Parmi ces guerres, l’unes d’elles s’appelait Bani-Nazir. Mohammad entra donc en guerre avec ces tribus juives. Il ne faut pas non plus oublier qu’il se servit souvent de prétextes pour attaquer. Tout à l’heure, je vous lirai les versets du Coran concernant ces prétextes. Cette tribu, Bani-Nazir, avait un accord avec Mohammad mais deux personnes de cette tribu furent tuées, donc le prophète de l’Islam fut obligé de payer concernant ces deux victimes car à l’époque, lorsque vous tuiez quelqu’un, vous deviez payer une somme pour être libre. Le prophète de l’Islam était donc en train de négocier concernant l’argent qu’il devait payer pour les deux personnes tuées, mais soudain, il laissa tomber les négociations, rentra chez lui et prépara une brigade pour attaquer cette tribu Bani-Nazir. Pendant quinze jours, il encercla cette tribu qui finit par entrer en négociation avec lui, et ils passèrent un accord qui les obligea à laisser tout leur argent et leurs biens au prophète de l’Islam et à quitter l’Arabie-Saoudite vers la Syrie.

 

Il y eut une autre guerre nommée Bani Kinka qui concernait des bijouteries juives qui vendaient de l’or. Il n’y avait pas de terre, ni de village mais il y avait un grand bazar dans lequel il n’y avait que des commerçants juifs qui vendaient des bijoux de valeur. Le prophète de l’Islam proposa donc à ces gens de devenir musulmans, c’est alors la deuxième année islamique.

 

Le « Sourate Al-Anfal, verset 55 à  65» :

55. Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles et qui ne croient donc point

56. ceux-là mêmes avec lesquels tu as fait un pacte et qui chaque fois le rompent, sans aucune crainte.

57. Donc, si tu les maîtrises à la guerre, inflige-leur un châtiment exemplaire de telle sorte que ceux qui sont derrière eux soient effarouchés. Afin qu'ils se souviennent.

58. Et si jamais tu crains vraiment une trahison de la part d'un peuple, dénonce alors le pacte, d'une façon franche et loyale car Allah n'aime pas les traîtres.

59. Que les mécréants ne pensent pas qu'ils Nous ont échappé. Non, ils ne pourront jamais Nous empêcher (de les rattraper à n'importe quel moment).

60. Et préparez [pour lutter] contre eux tout ce que vous pouvez comme force et comme cavalerie équipée, afin d'effrayer l'ennemi d'Allah et le votre, et d'autres encore que vous ne connaissez pas en dehors de ceux-ci mais qu'Allah connaît. Et tout ce que vous dépensez dans le sentier d'Allah vous sera remboursé pleinement et vous ne serez point lésés.

61. Et s'ils inclinent à la paix, incline vers celle-ci (toi aussi) et place ta confiance en Allah, car c'est Lui l'audient, l'omniscient.

62. Et s'ils veulent te tromper, alors Allah te suffira. C'est Lui qui t'a soutenu par Son secours, ainsi que par (l'assistance) des croyants.

65. Ô Prophète, incite les croyants à la tuerie. S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

Chaque groupe qui devenait musulman à l’époque devait payer le cinquième de ses gains, c’est à dire un impôt de 20% au prophète de l’Islam, sans compter la zakat. Quand on devient musulman on est obligé de payer 2 impôts 1: la zakat qui est une taxe sur le revenu pour la cité musulmane, la trésorerie publique et 2 : le Khomsse, 1/5ème du revenu réservé spécialement pour le prophète de l’Islam, Mohammad. Et quand il n’est plus là, (le Prophète de l’Islam) ce sont ses enfants et ses descendants qui vont toucher cette taxe de 20%.

Une grande partie des gens qui se prétendent être descendants du prophète d’Islam, cela pour toucher la taxe de 20%, ne sont pas en réalité ses descendants mais des arabophones installés en Iran, en Irak, au Liban…

Parmi les ayatollahs, ceux qui portent un turban noir ou vert sont, soit disant descendants du prophète.

Ces bijoutiers juifs refusèrent sa proposition. Mohammad amena sa brigade et encercla ces bijoutiers pendant quinze jours. Finalement, ces gens acceptèrent de céder à Mohammad. Ce dernier saisit tous les biens de ces gens là, suite à l’intervention du musulman Abdullah Ibn Ubei, sans qui les hommes auraient été tués et les femmes vendues. Abdullah Ibn Ubei proposa de laisser ces gens partir car ils l’avaient aidé pendant de nombreuses années. Il y avait 400 hommes et 300 soldats parmi cette tribu.

Il y eut une autre guerre, Ghazvateh Radji, Ghazvateh ban ley han , Ghazvateh ban el mostalgeh et d’autres petites guerres qui étaient des brigades du prophète de l’Islam qui attaquaient les autres tribus et prenaient tout ce qu’ils avaient, gardaient les femmes pour les vendre.

Il y eut une autre attaque contre un village juif assez riche qui s’appelait Kheybar. Le prophète de l’Islam attaqua alors ce village, tua les hommes, prit toutes les femmes et les biens. Dans cette guerre là, il gagna surtout une femme qu’il aimait quand il était plus jeune, cette femme s’appelait Safiè et était mariée avec un juif qui s’appelait Kanaan Ben Rabi. Il tua cet homme et prit sa femme. Tout cela est écrit dans l’histoire de Tabari qui était un musulman qui vivait il y a presque 1000 ans. Il a écrit l’histoire de trois siècles de l’islam dans une vingtaine de volumes qui fait plus de 7000 pages, et bien sûr j’ai étudié la totalité de ses écrits.

Il y eut encore une guerre assez importante car les juifs perdirent beaucoup de guerres et étaient en train de quitter l’Arabie de l’époque alors ils décidèrent d’aller voir le chef de tribu de Mohammad, qui se trouvait à la Mecque, ainsi que Abu Sufyan, dont nous avons parlé tout a l’heure, et ils préparèrent une grande armée pour attaquer Mohammad. Cette guerre s’appela la guerre de Khandagh. Mohammad fit un grand fossé autour de la ville comme celui autour des Invalides à Paris, qui a été fait en imitant cette guerre-là. Mohammad avait appris cela de Salman Parsi qui était un savant perse, un intellectuel iranien de l’époque. Il firent donc un grand fossé autour de la ville pour que les Koraïchites, les ennemis ne puissent pas entrer dans la ville. Cette guerre se solda par des morts dans les deux camps ; une partie des musulmans ainsi qu’une partie de l’autre camp furent tués. La tribu de Abu Sufyan prit presque la fuite vers la Mecque.

Mais après cette guerre, le prophète de l’Islam continua encore à faire la guerre, la Ghazva !!, contre quelques tribus juives, dont l’une, très connue, s’appelait Ghazvaté Bani-Gorayzah. Lorsque Quoriche avait attaqué Mohammad, cette tribu juive l’avait soutenu moralement et pas militairement malgré ses accords avec les musulmans. Mohammad décida de les attaquer et choisit un général musulman qui était membre de cette tribu et qui fut blessé dans cette attaque : Saad E Ben E Moaz, afin qu’il juge cette tribu et ce qu’il fallait faire contre elle. Mr Saad proposa de les tuer et Mohammed accepta. Il fit donc tuer ces gens, saisit tous leurs biens et prit leurs femmes et leurs enfants. Il coupa la tête de 700 juifs et tua également tous les garçons qui étaient arrivés à la majorité. Ceci était un exemple des guerres que le Prophète de l’Islam a pu faire.

Voici la liste exacte de ces guerres : tous les noms que vous pouvez relever dans cette liste sont tous des endroits stratégiques et économiques que le Prophète de l’Islam attaqua pour élargir son pouvoir et sa richesse.

  1) L’attaque de ses brigades à « VEDAN » « GHAZVATE ABOUA ».

  2) L’attaque à « YANBAE »

  3) Première « BADRE »

  4) La Grande « BADRE »

  5) Ghazvate « BANI-SALIM »

  6) Ghazvate « SAVIGHE » à poursuivre la caravane de « ABOU SOF-YAN »

  7) L’attaque de « GHATFAN » vers NADJD

  8) L’attaque à BAHRAN

  9) Ghazvate « OHOD »  

10) Ghazvate « HMRA-AL-ASSAD »

11) Ghazvate « BANI-NAZIR »

12) Ghazvate ZATT-AL-REGHAE »

13) La dernière « BADRE »

14) Ghazvate « DOUMAT-AL-DJONDOL »

15) La guerre de « KHANDAGH »

16) Massacre de « BANI-GHORAYZAH »

17) Ghazvate « BANI-LAHYAN HAZIL »

18) Ghazvate « ZI GHARDAH »

19) Ghazvate « BANI-AL-MOSTALEGH »

20) La guerre de « HODAYBIYEH »

21) L’attaque de « KHEYBAR »

22) Ghazvate « OMRAT-AL-GHAZA »

23) L’attaque à « LA MECQUE »

24) Ghazvate « AL-HONEYN »

25) L’attaque à « TAEEFFE »

26) L’attaque à « TABOUK »

 

Parmi toutes ces attaques, Mohammad a participé à huit ou neuf d’entre elles.

Les autres « GHAZAVAT » sont des attaques de petits groupes qu’il envoyait à droite et à gauche.

 

27) Brigade de « OBEYDEH-BEN-HARESSE » pour prendre « LA FOSSE DE HEJAZ »

28) Brigade de « HAMZA-T-EBNE-ABDOLMOTALEB »

29) Brigade de « HAMZAT » vers « LA MECQUE ».

30) Brigade de « SADE-EBN-E-ABI VAGHASSE » vers « KHARRAR »

31) Brigade de « ABDOLLAH-AL-JAHSH » vers « NAKHLE »

32) Brigade de « ZEYD-EBN-E-HARESSE » vers les fosses de « NADJ ».

33) Brigade de « MASSAD » vers « RAJIH »

34) Brigade de « MONZAR » vers la fosse de « MAEEOUNE »

35) Brigade de « ABOU OBAYDAH » vers « ZO-AL-GHESSE » pour attaquer la route vers l’Iraq.

36) Brigade de « OMAR » vers la tribu de « BANI AMER »

37) L’attaque de « ALI » vers « YEMAN »

38) Brigade de « GHALEB » vers « KADID »

39) Brigade de « ALI » vers le village de « FADAK »

40) Brigade de « SALMI » vers la tribu de « BANI SALIM »

41) Brigade de « AKKASHAH » vers « GHAMRAH »

42) Brigade de « ABI SALMA » vers la fosse de la tribu de « BANI ASSAD »

43) Brigade de « MOHAMMAD EBN-MOSSLEMA » vers « GHARTAN »

44) Brigade de « BASHIR » vers « BANI MARRAH » (FADAK)

45) Brigade de « BASHIR » vers « KHEYBAR »

46) Brigade de « ZEYD-EBNE-HARESSE » vers les villages de « BANI SALIM »

47) Brigade de « ZEYD-EBN-E-HARESSE » vers la tribu de « JOZAM »

48) Brigade de « ZEYD-EBN-E-HARESSE » vers « VADI  AL GHORAE »

49) et 50) Brigade de « ABDALLAH EBNE ROWAHE » vers le village très riche de « KHEYBAR » (deux fois)

51) Brigade de « ABDALLAH-EBN-ATTIK » vers « KHEYBAR »

52) Brigade de « ZEYD-EBN-HARESSE, JAFFAR et ABDALLAH » vers « MOUTE » en Syrie.

53) Brigade de « KAB-EBN-AMIR » vers « ZAT-AL-ETTLAH » en Syrie

54) Brigade de « EYNATE-EBN-HASSAN » vers la tribu de « BANI-AL-ANBAR »

55) Brigade de « GHALEB EBN-ABDALLAH » vers la tribu « BANI MARAH »

56) Brigade de « AMR-EBN-E-ASS » vers « ZAT-AL-SALASSEL »

57) Brigade de « EBNE-ABI-HADRAD » vers la vallée « AZAM »

58) Brigade de « ABDALLAH-EBN-E-HADRAD vers la Petite Foret

59) Brigade de « ABDAL-RAHMAN »

60) Brigade de « ABOU OBAYDAH » vers la Plage

61) Brigade de « JARIR-EBNE-ABDALLAH BEDJLI » qui accepte l’Islam et le Prophète de l’Islam. Il est envoyé vers la tribu de la statue (idole) ZOLL-KHALSA qui a tout détruit.

62) Brigade de « VEBR-EBNE-YAHNOSSE » vers le Yémen

63) « BAZEN » le gouvernement du Yémen accepte l’ISLAM !

Egalement, le Prophète de l’ISLAM a donné des ordres pour tuer certains individus qui étaient gênants et je cite 3 exemples du livre « Histoire de Tabar », écrit par un savant musulman, MOHAMMAD EBN-AL-JARIR AT-TABARI, en 42 volumes et 6974 pages :

-               Le Prophète d’Islam a envoyé EBN-ATTIK vers le village de KHEYBAR pour tuer ABOURAFE

-               Et il a envoyé MOHAMMAD EBN-MOSSLEMA pour tuer KAB-EBN-ASHRAF

-               Et aussi, il a envoyé ABDALLAH-EBN-E ANISSE vers KHALED EBNE SEFYAN qui l’a tué en cachette. (Histoire de TABARI, volume 4, pages 1283 et 1284).

 

 

LE MOT « TUER » DANS L’ISLAM

 

     C’était tellement facile de tuer à l’époque car dans le Coran même, l’ordre est donné de tuer les infidèles. Les chefs d’accusation pour tuer dans l’Islam, sont plus de 10 !! :                

   1- Les gens qui ne croient pas en Allah.

  2- Les gens qui ne croient pas au Jugement dernier.   

3- Les gens qui n’interdisent pas tout ce que Allah et son Prophète interdisent.

   4- Les gens qui ne font pas de propagande pour la vérité.

5-Tous les mouchrekins (polythéistes)

6-Tous les Koffars (infidèles à Allah)

7-Tous les monafers (hypocrites)

8-Tous les gens qui prononcent des mots non monothéistes

9-Tous les gens qui étaient musulmans auparavant et qui ont quitté cette religion pour une autre.(apostats)

10-Tous les gens qui font de la propagande contre l’Islam

11-Tous les infidèles proches de vous

Tous ces gens là doivent être tués selon le Coran qui précise aussi que vous pouvez les tuer partout où vous les trouvez.

Tout cela est écrit dans le Coran :

Le moment où Mohammad voulait attaquer Rome, il a prononcé le verset suivant :

La « Sourate ATTOBAH : »

29. Tuez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,(les juifs les chrétiens, etc…) jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies.

30. Les Juifs disent: ‹Uzayr est fils d'Allah› et les Chrétiens disent: ‹Le Christ est fils d'Allah›. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils répètent ce qu’ont dit avant eux les mécréants. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité)?

31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui! Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.

32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.

33. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs.

34. Ô vous qui croyez! Beaucoup de rabbins et de moines dévorent, les biens des gens illégalement et [leur] obstruent le sentier d'Allah. A ceux qui thésaurisent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans le sentier d'Allah, annonce un châtiment douloureux,

35. le jour où (ces trésors) seront portés à l'incandescence dans le feu de l'Enfer et que front, flancs et dos en seront cautérisés,: voici ce que vous avez thésaurisé pour vous-mêmes. Goûtez de ce que vous thésaurisiez.

36. Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze [mois], dans la prescription d'Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.

37. Le report d'un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance. Par là, les mécréants sont égarés: une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d'ajuster le nombre de mois qu'Allah a fait sacrés. Ainsi rendent-ils profane ce qu'Allah a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Allah ne guide pas les gens mécréants.

38. Ô vous qui croyez! Qu'avez-vous? Lorsque l'on vous a dit: « Elancez-vous dans le sentier d'Allah›; vous vous êtes appesantis sur la terre. La vie présente vous agrée-t-elle plus que l'au-delà? - Or, la jouissance de la vie présente ne sera que peu de chose, comparée à l'au-delà!

39. Si vous ne vous lancez pas au combat, Il vous châtiera d'un châtiment douloureux et vous remplacera par un autre peuple. Vous ne Lui nuirez en rien. Et Allah est Omnipotent.

40. Si vous ne lui portez pas secours... Allah l'a déjà secouru, lorsque ceux qui avaient mécru l'avaient banni, deuxième de deux. Quand ils étaient dans la grotte et qu'il disait à son compagnon: ‹Ne t'afflige pas, car Allah est avec nous.› Allah fit alors descendre sur lui Sa sérénité ‹Sa sakina› et le soutint de soldats (Anges) que vous ne voyiez pas, et Il abaissa ainsi la parole des mécréants, tandis que la parole d'Allah eut le dessus. Et Allah est Puissant et Sage.

 (Sources : http://www.orst.edu/groups/msa/quran/quran_f/9.html)

 

Le terme « tuer » est beaucoup utilisé dans le Coran

Dans toutes les traductions du Coran, le mot « GHETAL » a été traduit comme « le combat » ou « faire la guerre ». Mais quand nous cherchons dans le dictionnaire, nous constatons que « GHETAL » veut dire : « tuerie », « massacre », « abattage » « assassinat », « homicide ». C’est le mot « HARB » qui veut dire la guerre, et les synonymes de « combat » sont les mots suivants : « NEZAL, JAHAD, NATAH ». Cette mauvaise interprétation existe dans toutes les langues, et je ne sais pas pourquoi ils ont honte de traduire exactement la même chose que dit le Coran. Très facilement vous pouvez avoir l’autorisation de tuer, comme il est dit dans « le Sourate At-tawobah verset 73 et 74 », concernant les infidèles, les polythéistes et les hypocrites comme il a été cité plus haut.

73. Ô Prophète, lutte contre les mécréants et les hypocrites, et sois rude avec eux; l'Enfer sera leur refuge, et quelle mauvaise destination!

74. Ils jurent par Allah qu'ils n'ont pas dit (ce qu'ils ont proféré), alors qu'en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans. Ils ont projeté ce qu'ils n'ont pu accomplir. Mais ils n'ont pas de reproche à faire si ce n'est qu'Allah - ainsi que Son messager - les a enrichis par Sa grâce. S'ils se repentaient, ce serait mieux pour eux. Et s'ils tournent le dos, Allah les châtiera d'un douloureux châtiment, ici-bas et dans l'au-delà; et ils n'auront sur terre ni allié ni secoureur.

Et

La « Sourate , Al-Imran : »

123. Ô vous qui croyez! Combattez ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu'ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.

152. Et certes, Allah a tenu Sa promesse envers vous, quand par Sa permission vous les tuiez sans relâche, jusqu'au moment où vous avez fléchi, où vous vous êtes disputés à propos de l'ordre donné, et vous avez désobéi après qu'Il vous eut montré (la victoire) que vous aimez! Il en était parmi vous qui désiraient la vie d'ici bas et il en était parmi vous qui désiraient l'au-delà. Puis Il vous a fait reculer devant eux, afin de vous éprouver. Et certes Il vous a pardonné. Et Allah est Détenteur de la grâce envers les croyants. « (Sourate , Al-Imran)

 

La « Sourat Al-Ahzab » :

 

25. Et Allah a renvoyé, avec leur rage, les infidèles sans qu'ils n'aient obtenu aucun bien, et Allah a épargné aux croyants le combat. Allah est Fort et Puissant.

26. Et Il a fait descendre de leurs forteresses ceux des gens du Livre qui les avaient soutenus [les coalisés], et Il a jeté l'effroi dans leurs cœurs ; un groupe d'entre eux vous tuiez, et un groupe vous faisiez prisonniers.

27. Et Il vous a fait hériter leur terre, leurs demeures, leurs biens, et aussi une terre que vous n'aviez point foulée. Et Allah est Omnipotent.

12. Et ton Seigneur révéla aux Anges: « à Je suis avec vous: affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les cœurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts. « Al-Anfal 12 »

« le Sourate Mohammad verset 4 » :

4. Lorsque vous rencontrez ( pendant une tuerie) ceux qui ont mécru frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions.

Tuez ceux qui ne respectent pas leur parole ? !

Si quelqu’un ne respecte pas sa parole ou son pacte, alors son châtiment sera d’être tué !?  Très clairement, le Coran ordonne de tuer tous ceux qui rompent leur pacte et ceux qui se moquent de l’Islam. Alors ceci est un grand point d’interrogation : Quel tribunal peut rendre un jugement pour tuer les gens seulement parce qu’il se sont moqués de quelque chose, et qu’ils n’ont pas respecté leur parole.  Même dans les lois islamiques, si un musulman abandonne l’Islam, il est condamné à mourir. Alors la vie qui est un don de Dieu, on peut la prendre aussi facilement.    

 

« la Sourate At-tawobah, verset 12 à15 » :

 

12. Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, combattez alors les chefs de la mécréante - car, ils ne tiennent aucun serment - peut- être cesseront-ils?

13. Ne tuez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments, qui ont voulu bannir le Messager et alors que ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers? Les redoutiez-vous? C'est Allah qui est plus digne de votre crainte si vous êtes croyants!

14. Tuez-les. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d'ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d'un peuple croyant.

15. Et il fera partir la colère de leurs cœurs. Allah accueille le repentir de qui Il veut. Allah est Omniscient et Sage.

 

CONTRADICTION DANS LE CORAN

 

On trouve une chose très intéressante : dans certains versets du Coran, il y a beaucoup de respect en faveur des Juifs et des Chrétiens, mais dans certaines autres pages du Coran on trouve le contraire où il est ordonné de les tuer.

Si aujourd’hui, nous voulons sortir une idéologie de la paix, de l’humanité et de la laïcité de l’Islam, nous devons régler tous ces problèmes là, dire que ces choses là sont annulées surtout lorsqu’il est dit de tuer tous ces gens là où vous les trouvez.

Le « Sourate Baghara, verset 27 » , il est dit que les gens qui mentent et qui jurent au nom de Dieu doivent être tués.

27. qui rompent le pacte qu'ils avaient fermement conclu avec Allah, coupent ce qu'Allah a ordonné d'unir, et sèment la corruption sur la terre. Ceux-là sont les vrais perdants.

 

Le « Sourate At-tobah, Verset 30 », il est dit que certains juifs et certains chrétiens prétendent avoir la vérité alors qu’ils ne l’ont pas, tous ces gens sont donc les ennemis de Dieu.

30. Les Juifs disent: ‹Uzayr est fils d'Allah› et les Chrétiens disent: ‹Le Christ est fils d'Allah›. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils?

 

LES AUTRES VERSETS CONCERNANT

LES MASSACRES ET TUERIES (GHETAL)

 

Combattez !!

Le « Sourate, An-nessa » :

74. Qu'ils combattent donc dans le sentier d'Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d'Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientot une énorme récompense.

75. Et qu'avez vous à ne pas combattre dans le sentier d'Allah, et pour la cause des faibles: hommes, femmes et enfants qui disent: ‹Seigneur! Fais-nous sortir de cette cité dont les gens sont injustes, et assigne-nous de Ta part un allié, et assigne-nous de Ta part un secoureur ».

76. Les croyants combattent dans le sentier d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tagut. Eh bien, combattez les alliés de Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.

77. N'as-tu pas vu ceux auxquels on avait dit: ‹Abstenez-vous de combattre, accomplissez la Salat et acquittez la Zakat!› Puis lorsque le combat leur fut prescrit, voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore, et à dire: ‹Ô notre Seigneur! Pourquoi nous as-Tu prescrit le combat? Pourquoi n'as-Tu pas reporté cela à un peu plus tard?› Dis: ‹La jouissance d'ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque est pieux. Et on ne vous lésera pas fût-ce d'un brin de noyau de datte.

 

Nous devrons admettre qu’une grande partie du Coran est annulée et tous les endroits où il est question de tuer et de massacrer n’existent que dans les attitudes du prophète de l’Islam qui a fait les guerres, qui a politisé sa religion et qui n’existe plus et le même contexte de l’époque non plus. Mais si cela n’est pas dit, ni même évoqué surtout dans les pays musulmans, et dans le monde, le danger que vous voyez poindre n’est pas prête de finir. Cela deviendra pire, nous allons perdre beaucoup de vies humaines.

Les soldats de l’Islam ont déjà attaqué Babel, l’Egypte, la Perse et l’Empire romain de l’ouest (la Turquie) jusqu’au nord de l’Afrique, provoquant la destruction des grandes civilisations berbères et kabyles, puis l’invasion de l’Espagne. Et puis il y eut les guerres de Saddam Hussein contre ses voisins, déclarant qu’il voulait répéter et faire revivre « AL GHADESSIEH » ( La guerre contre les perses qui avait été faite à l’époque de la création de l’Islam ). Enfin voilà la 3ème Guerre mondiale déclarée par Ben Laden …Ces dangers d’une utilisation abusive de certains versets du Coran pour l’obtention du pouvoir politique existent donc toujours.

C’est pour cela qu’avant tout, il faut connaître l’Islam. Toutes les choses que nous avons citées existent dans le Coran. Pratiquement personne n’a lu la totalité du Coran, sauf certains versets bien pacifiques, en oubliant le reste. Mais Ben Laden, Saddam Hussein, Khomeiny ou le chef militaire des tchétchènes, ou n’importe quel chef religieux révolutionnaire n’oublient pas ce reste. Ces gens là lisent le Coran du matin au soir les mettent à l’usage de leurs ambitions politiques pour prendre le pouvoir !!

Et nous pouvons justifier l’annulation d’une partie du Coran par le Coran même.

 

La femme en Islam…sans commentaire !!

 

Pour connaître, savoir comment la femme est traitée dans le Coran, citons seulement quelques versets du Coran sans autre commentaire :

 

 

 Le « Sourate An-nessa, Verset 34 » :

34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous de leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes Haut et Grand !

4. Et donnez aux épouses leur mahr, de bonne grâce. Si de bon gré elles vous en abandonnent quelque chose, disposez-en alors à votre aise et de bon cœur.

5. Et ne confiez pas aux incapables (vos épouses) vos biens dont Allah a fait votre subsistance. Mais prélevez-en, pour elles, nourritures et vêtements; et parlez-leur convenablement.

 

25. Et quiconque parmi vous n'a pas les moyens d’épouser des femmes libres (non esclaves) croyantes, eh bien (il peut épouser) une femme parmi celles de vos esclaves croyantes. Allah connaît mieux votre foi, car vous êtes les uns les autres (de la même religion). Et épousez-les avec l'autorisation de leurs maîtres (Waliy) et donnez-leur un mahr convenable; (épousez-les) étant vertueuses et non pas livrées à la débauche ni ayant des amants clandestins. Si, une fois engagées dans le mariage, elles commettent l'adultère, elles reçoivent la moitié du châtiment qui revient aux femmes libres (non esclaves) mariées. Ceci est autorisé à celui d'entre vous qui craint la débauche; mais ce serait mieux pour vous d'être endurant. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

Epouser deux, trois ou quatre femmes !! :

 

3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille).

 

24. Et parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d'Allah sur vous! A part cela, il vous est permis de les rechercher, en vous servant de vos biens et en concluant un mariage, non en débauchés. Puis, de même que vous jouissez d'elles, donnez-leur leur mahr, comme une chose due. Il n'y a aucun péché contre vous à ce que vous concluez un accord quelconque entre vous après la fixation du mahr. Car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

 

Femme moitié d’homme !!!

 

11. Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants: au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu'il aurait fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part d'Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage.

12. Et à vous la moitié de ce que laissent vos épouses, si elles n'ont pas d'enfants. Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu'elles laissent, après exécution du testament qu'elles auraient fait ou paiement d'une dette. Et à elles un quart de ce que vous laissez, si vous n'avez pas d'enfant. Mais si vous avez un enfant, à elles alors le huitième de ce que vous laissez après exécution du testament que vous auriez fait ou paiement d'une dette. Et si un homme, ou une femme, meurt sans héritier direct, et qu'il laisse un frère ou une sœur, alors à chacun de ceux-ci, un sixième. S'ils sont plus de deux, tous alors participeront au tiers, après exécution du testament ou paiement d'une dette, sans préjudice à quiconque. (Telle est l') Injonction d'Allah! Et Allah est Omniscient et Indulgent.

Les femmes dans vos maisons jusqu'à ce que la mort les rappelle !!

15. Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre quatre d'entre vous. S'ils témoignent, alors confinez ces femmes dans vos maisons jusqu'à ce que la mort les rappelle ou qu'Allah décrète un autre ordre à leur égard.

 

Des sanctions pour les femmes de Mohammad, élargies pour toutes les musulmanes !! les Arabes avaient envie des femmes de Mohammad et ils plaisantaient avec elles en disant qu’ils prendraient pour épouse telle ou telle femme du Prophète. Les femmes assistaient à la soirée et répondaient aux amis du Prophète , ce que celui ci n’a pas aimé et à partir de là, il a demandé à ses femmes qu’elles soient couvertes pour que les autres n’aient pas envie d’elles.

 

Le « Sourate, Al-ahzab : »

32. Ô femmes du Prophète! Vous n'êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l'hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent.

33. Restez dans vos foyers; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l'Islam (Jahiliyah). Accomplissez le Salat, acquittez la Zakat et obéissez à Allah et à Son messager. Allah ne veut que vous débarrasser de toute souillure, o gens de la maison [du prophète], et vous purifier pleinement.

34. Et gardez dans vos mémoires ce qui, dans vos foyers, est récité des versets d'Allah et de la sagesse. Allah est Doux et Parfaitement Connaisseur.

53. Ô vous qui croyez! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu'on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il était gêné de vous (congédier), alors qu'Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur pour vos cœurs et leurs cœurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec les épouses qu’il a eues; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché.

 

59. Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux ».

 

Le Prophète de l’Islam aimait beaucoup les femmes ! Et puisqu’il était allé tellement loin dans cet amour, le Coran même lui a interdit de se marier ou de faire un échange de femme.

 

Le Prophète de l’Islam a commis plusieurs fautes  Que même le Coran mentionne !!

 

Monsieur le prophète !! Ca suffit !!

 

La « Sourate Al-Ahzab verset 52 » : 52. Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes, ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose.

 

 La « Sourate Al-Bagharah, Versets 221 et 223 » :

221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent!

 

223. Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez. Et faites gracieuses annonces aux croyants! »

 

 

Le Prophète de l’Islam : il doute de sa mission !!

 

La « Sourate Yunes, Verset 94 : »

94. Et si tu es en doute sur ce que Nous avons fait descendre vers toi, interroge alors ceux qui lisent le Livre révélé avant toi. La vérité certes t'est venue de ton Seigneur: ne sois donc point de ceux qui doutent.

 

Le Prophète de l’Islam était inattentif !!

 

La « Sourate Yousef, verset 3 : »

« 3. Nous te racontons le meilleur récit, grâce à la révélation que Nous te faisons dans le Coran même si tu étais auparavant du nombre des inattentifs (à ces récits). »

 

Quand le Diable parle de la bouche de prophète de l’islam !!

 

La « Sourate hadj, verset 52 : »

52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité. (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.

 

Vins en islam !!

 

Concernant l’utilisation du vin dans le Coran il y a plusieurs ordres. Une fois, il dit : « ne faites pas vos prières si vous êtes saoul ». Une autre fois il dit que l’utilisation du vin peut porter des intérêts. Et encore une autre fois il dit que l’utilisation du vin est une affaire du Diable et qu’il est totalement interdit de le boire.

Mais ce vin là qui devient interdit, on le voit mentionné dans le Coran comme récompense pour les musulmans une fois au Paradis !! Là où ils trouvent des filles toujours vierges et nombreuses.

 

La « Sourate An-Nessa Verset 43 » :

43. Ô les croyants! N'approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres, jusqu'à ce que vous compreniez ce que vous dites, et aussi quand vous êtes en état d'impureté [pollués] - à moins que vous ne soyez en voyage - jusqu'à ce que vous ayez pris un bain rituel. Si vous êtes malades ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins, ou si vous avez touché à des femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à une terre pure, et passez-vous-en sur vos visages et sur vos mains. Allah, en vérité est Indulgent et Pardonneur.

 

La « Sourate Al-Maidah verset 90 & 91 : »

90. Ô les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. Ecartez-vous en, pour réussir.

91. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner des invocations d’Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin?

 

La « Sourate Al-Baghareh, Verset 219 » :

219. Ils t'interrogent sur le vin et les jeux de hasard. Dis: ‹Dans les deux il y a un grand péché et quelques avantages pour les gens; mais dans les deux, le péché est plus grand que l'utilité›. Et ils t'interrogent: ‹Que doit-on dépenser (en charité)?› Dis: ‹L'excédent de vos bien.› Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditez.

 

Quand il s’agit de paradis !!! le vin est autorisé !!

 

La « Sourate Mohammad, verset 15 » :

15. Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux: il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. [Ceux-là] seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles?

 

 

ANNULATION DES VERSETS CORANIQUES

 

Le « Sourate Al-Bagharah, Verset 106 » :

106. Si Nous annulons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu'Allah est Omnipotent?

Le « Sourate Al-I mran, Verset 7 » :

7. C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à diverses interprétations. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: ‹Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur!› Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent.

 

Tous les savants musulmans sont d’accords sur le fait que les versets du Coran sont partagés, en général en trois parties. Mais moi, personnellement, je penche pour sept parties, et j’ai donné mes explications dans mes écrits précédents. Surtout dans le livre : « Les secrets de l’Islam »

Mais en considérant la division des savants musulmans et même en tenant compte de ces trois partages, une grande partie des versets du Coran se trouvent annulée rien qu’avec le verset 152 du sourate 2 que nous allons citer plus loin.

Mais quels sont les trois partages ?

« MOHKAMAT » qui veut dire : les versets solides, définis et fermes comme l’existence de Dieu, … 

« MOTASHABEHAT » qui sont les versets semblables et ressemblants. Ces versets-là, chaque personne qui les lit en comprendra quelque chose de différent d’une autre. Cela veut dire que chaque individu, concernant ses idées, ses études, ses ambitions, sa volonté, comprendra ces versets dans le sens qui lui conviendra le mieux.

« NASEKH VA MANSOUKH ». Ce sont des versets annulés et annulants, supprimés, abrogés, démodés, hors d’usage. Des versets qui en abrogent d’autres.

 

Il y a déjà quelque temps, j’interrogeais un ayatollah qui m’a confirmé qu’il avait sorti plus de 600 versets du Coran qui étaient des versets annulés.

Alors nous pouvons constater que si l’on fait une étude rationnelle, critique et scientifique du Coran, beaucoup de problèmes peuvent être résolus facilement.

Et cela est un travail de savant pour créer un protestantisme islamique afin de ramener les sociétés musulmanes vers une laïcité, où Dieu resterait une croyance sans intermédiaire, sans représentant, sans temple et sans maison sur terre … Mais il va être logé dans le cœur des gens fidèles selon une étude critique de l’Islam pour donner l’occasion aux musulmans d’écarter l’Islam politique qui a actuellement beaucoup de patrons pétro-boursiers qui en profitent pour voir mieux aboutir leurs ambitions.

Ce travail de protestantisme islamique, je l’avais commencé en Iran il y a déjà plus de 20 ans en écrivant les livres : « RELIGIEUX ET RATIONALISTE »  et « L’ISLAM SANS MOLLAS » (ayatollahs) ou encore « REGRETS DE KHOMEINY » et plusieurs autres articles espérant que ce travail serait suivi et prolongé partout dans le monde. Puisque, actuellement, les musulmans ne sont pas cantonnés dans leur pays mais dispersés dans le monde entier.